Sélectionner une page
Pour accéder à la page suivante, passer le curseur sur la page ci-dessus et sur la flèche dans la barre grise.

Deux projets mis en œuvre

Deux écoles de la Ville de Bruxelles ont mené à bien le projet Mémoire et Citoyenneté

L’une, le CEFA de la Ville de Bruxelles et Institut des Arts et Métiers a développé le projet « Etre citoyen en 1914. Qu’est-ce que la citoyenneté ? » en collaboration avec une bibliothèque de la Ville. Les intentions visaient à la fois des savoir-faire (la recherche documentaire) et la compétence à communiquer (réalisation d’affiches pour une exposition) et un savoir-être, l’implication citoyenne.

Le projet fut transversal. Il a engagé tout à la fois, le professeur d’histoire, Noémie Brasseur, sa collègue de français et le CTA (Centre de Technologie Avancée) de l’école.

Quelques élèves sur les 160 engagés dans l’aventure étaient présents au vernissage de l’exposition qui s’est déroulée dans les locaux de la Haute Ecole Francisco Ferrer. Soutenus par leur enseignante, ils ont expliqué les panneaux aux visiteurs. Nous avons ainsi pu apprécier la qualité de l’apport du travail réalisé.

La problématique menée dans une population sensible est particulièrement pertinente et rencontre tous les objectifs cités plus haut. En effet le thème Citoyenneté en 14-18 a permis une réflexion sur être un citoyen belge, être un citoyen bruxellois, être un citoyen d’un pays colonisé, être femme, …

Nul doute que le sentiment d’appartenance et la construction identitaire des élèves se sont précisés. Le projet initial soulignait d’ailleurs le rôle de l’école à aider les jeunes à affronter les nouveaux défis de nos sociétés multiculturelles.

 

Menée par Jérôme Libon et toute l’équipe éducative, l’Athénée Léon Lepage de la Ville de Bruxelles a inscrit le projet « Mémoire et Citoyenneté » dans le cadre de son Agora des Libertés qui s’organise chaque année dans l’école. A cette occasion, l’ensemble de l’école est engagée dans une série d’activités interdisciplinaires. L’école devient ainsi le vecteur d’une histoire de tous. Elle tente d’éclairer le présent par le passé et engage l’élève à s’ouvrir sur le monde.

Une production communicable a été réalisée et présentée au public. Nous avons ainsi pu apprécier l’aboutissement d’une dynamique collective qui présente des retombées sociales.

Ce projet d’Ecole prend tout son sens dans notre société en ébullition avec une population multiculturelle : chaque élève, quelle que soit son origine, est appelé à se questionner, à se pencher sur des faits, des documents et à les interpréter de manière critique. La confrontation des points de vue au sein d’ateliers ou travaux de petits groupes permet de vivre des moments citoyens.

Carton d'invitation à la présentation du projet par l'Athénée Léon Lepage.

Notre actualité

  • Projet 2015-2016 : L’art à l’école
  • Formation des Enseignants
  • CP Bienveillance à l'école
  • CP: Ecole spécialisée ou intégrante?
  • Artiste en herbe
  • CP Répondre aux besoins de tous les enfants.
  • Sablon
  • PP 2018-2019 : Fond de tiroir